Les documents papier sont des pièces très précieuses. Ils renferment la plupart du temps une grande quantité d’informations indispensables pour les structures, et surtout pour les générations futures. Autrefois, pour conserver ces documents, ils étaient tout simplement reliés, et couverts avec du papier A4. Mais cette méthode à montrer ces limites depuis longtemps. En effet, elle ne permet pas de conserver sur le long terme les informations. C’est ainsi que pour régler ce problème les plastifieuses firent leur apparition. Il en existe plusieurs types. Mais aujourd’hui, nous parlerons de la plastifieuse A3.

Qu’est-ce qu’une plastifieuse A3 ?

Une plastifieuse est un appareil destiné à appliquer un film protecteur autour des documents. Mais il peut également permettre de plastifier les cartes de visite, les brochures, le menu d’un restaurant, des graphiques, des illustrations, etc. La plastifieuse A3 remplit toutes ses fonctions, mais uniquement pour un format de papier donné.

Pourquoi choisir une plastifieuse A3 ?

Eh bien, à cause des avantages de cet appareil. En effet, lorsque des documents sont plastifiés, ils deviennent imperméables à l’eau et résistants aux déchirures. Avec une plastifieuse A3, on obtient donc une protection à long terme contre les déversements, l’usure, la pluie, les produits chimiques doux et l’huile. En outre, les couleurs et contrastes des documents sont également préservés. Par ailleurs, cette machine est très facile et rapide à utiliser.

Comment choisir la meilleure plastifieuse A3 ?

Pour acheter votre plastifieuse, vous pouvez soit vous déplacer dans une boutique high-tech, soit passer une commande sur internet. Mais, quel que soit le mode d’achat choisi, vous devez vous assurer d’une chose : prendre la plastifieuse A3 qui correspond à vos besoins. En effet, sur le marché, il existe tellement de modèles et de formes de plastifieuse qu’on s’y perd lors de l’achat. Pour éviter cet état de choses, il est impératif de respecter certains critères.

Critère 1 : L’utilisation

Comptez-vous utiliser votre plastifieuse A3 fréquemment ou pour une occasion précise ? Pour une utilisation fréquente, vous devrez prendre en compte plusieurs détails. Il s’agit entre autres de la durée moyenne d’utilisation par jour, du volume de plastification journalier, ainsi que du temps de chauffe et de stabilisation.

Le temps de chauffe et de stabilisation représente le temps requis par la plastifieuse A3 pour atteindre la température nécessaire à une bonne plastification. Plus ce temps est long, plus la plastifieuse prendra du temps pour terminer le travail, et plus elle consommera d’électricité.

Mais pour une utilisation occasionnelle, pas besoin de regarder tous ces détails. Il faudra juste prendre en compte l’utilisateur et regarder les circonstances d’utilisation.

Critère 2 : La vitesse de plastification

Les différentes plastifieuses A3 disponible sur le marché n’ont pas toute la même vitesse. Il en existe qui plastifie 50 cm de papier par minute, soit 110 feuilles A3 chaque heure. Pour une utilisation occasionnelle de la machine, une telle plastifieuse A3 fera l’affaire. Mais pour une utilisation fréquente ou intensive, cette vitesse ne correspond pas du tout. Une telle plastifieuse augmentera le temps de travail tout en consommant de l’énergie. Pour une utilisation intensive, il vaudrait mieux prendre une plastifieuse A3 avec une vitesse de 400 cm par minute.

Critère 3 : Le nombre de rouleaux

Il influe grandement sur les vitesses de chauffe et de plastification, ainsi que sur la qualité de la plastification obtenue. La plupart des modèles classiques de plastifieuse A3 disponible sur le marché sont équipés de deux rouleaux et d’un sabot chauffant. Ce type de modèle est amplement suffisant pour plastifier convenablement les photos, les imprimés A3 et les supports. Néanmoins, elles sont inefficaces face aux documents avec une épaisseur supérieure ou égale à 0,5 mm. De plus, avec ces modèles, impossible d’utiliser des pochettes de 125 microns par face. En fonction du type de document à plastifier, vous devez choisir le nombre de rouleaux de la machine.

Critère 4 : Le type de plastification

Il existe principalement deux types de machines à plastifier A3 : celle qui plastifie à chaud, et celle qui plastifie à froid. Si vous comptez plastifier en grande quantité des documents fragiles ou des autocollants, alors la machine A3 à froid est la plastifieuse qu’il vous faut. Mais pour une plastification des documents moins fragiles, des panneaux, des affiches, des cartes de visite, des photos, et autres, la plastifieuse A3 à chaud convient le plus.

Critère 5 : l’épaisseur de la machine

Elle influe considérablement sur la fermeté du document après plastification. Si l’épaisseur est trop petite, alors le document plastifié ne sera pas solide et manquera de tenu : il se pliera tout le temps. Veillez donc à prendre une machine A3 avec une bonne épaisseur. Noter que l’épaisseur d’une plastifieuse A3 se calcule par le nombre de mil. Elle est souvent comprise entre 1,5 mil et 10 mils. Plus le nombre de mil est élevé, plus le document plastifié sera rigide et moins souple.

Critère 6 : Le design de la plastifieuse

En général, lorsqu’on prend une plastifieuse, on l’installe dans un endroit visible ou sur un meuble bien en vue. Par conséquent, le design de l’appareil est très important. Il faut qu’elle s’harmonise avec l’espace dans laquelle elle sera posée ou qu’elle fasse ressortir l’ambiance de la pièce.

Comment utiliser une plastifieuse A3 ?

Pour plastifier vos documents avec la plastifieuse A3, vous avez le choix entre deux options : utiliser un carton transporteur ou les feuilles à plastifier autoadhésives.

Avec un carton transporteur

Le carton transporteur est en fait une pochette cartonnée. Elle préserve les rouleaux des éventuels dépôts de colle. Pour utiliser ce gadget, il faudra insérer la pochette de plastification entre les deux feuilles cartonnées. Au cours de ce processus, vous devrez veiller à ce que les côtés scellés de la pochette et du transporteur s’alignent comme il se doit. Une fois que c’est fait, mettez en marche la plastifieuse A3 et faites là chauffer durant quelques minutes.

Ensuite, positionnez votre document dans la pochette de plastification en vous assurant qu’elle est bien centrée. Puis plastifiez le document en évitant de trop forcer. Après il faudra laisser la pochette de plastification refroidir et retirer le carton transporteur par la suite. Pour finir, découpez les bords en excès avec un cutter ou un ciseau en laissant une bordure de 2 mm minimum.

Avec des feuilles à plastifier autoadhésives

Pour commencer, ôtez l’endos protecteur et gardez-le. Ensuite, positionnez la feuille adhésive en la manipulant par les bords. Cela évitera d’y laisser par inadvertance vos empreintes de doigts. Puis, alignez et centrez le document à plastifier dans la machine plastifieuse A3.

À ce niveau, il faudra veillez à coller le document à la feuille adhésive en partant des coins pour le reste de la surface. Appliquez ensuite une pression avec les paumes de main pour éliminer les bulles d’air. Reprenez le même processus avec une deuxième feuille adhésive sur la seconde surface du document. Enfin, découpez les bords pour uniformisation et laissez reposer pendant quelques secondes.

Précautions à prendre avec votre plastifieuse A3

Comme tous les appareils électroniques, la plastifieuse A3 est très sensible. Certaines précautions doivent donc être prises pour utiliser au mieux les capacités de l’appareil, et ce pendant un long moment.

La première précaution à prendre consiste à éteindre la machine et à la laisser refroidir après chaque utilisation. Sans quoi, elle s’usera très vite et ne fera pas long feu. Le deuxième revient à nettoyer les rouleaux. Aussi, n’insérez pas de papier trop épais, et respectez les bons formats pour chaque pochette. Prenez garde également à insérer une pochette à la fois, et à bien l’insérer. Et par-dessus tout, n’utilisez pas la machine plastifieuse A3 au-delà de ses limites.

Laisser un message